Belle nouvelle!

Dans mon dernier article, j’évoquai l’émerveillement et la poésie. Le confinement est une période propice pour se poser et s’emerveiller du printemps avec la naissance de la nature.

N’est-ce pas un temps de répit pour nous apaiser? Si ce calme était là pour nous alléger du brouhaha quotidien et provoquer une rencontre avec nous même.

Ecouter nos envies, laisser s’immerger le silence du coeur pour surprendre ce qu’il ne peut dissimuler. Car nous les Hommes nous sommes de grands spécialistes pour enfouir et étouffer des désirs au plus profond de nous.

Je suis fasciné devant une fleur pouvant être l’ambassadrice du soleil,

Accroché a un arbre le troglodyte me siffle:

 » tu as encore des rêves, vas-y c’est le moment. Tu es un artiste libère ta créativité qui va te permettre de t’étonner et de t’éblouir. »

Vous aussi vous pouvez entendre votre troglodyte!

Plusieurs fois dans ma vie, une prophétesse est venue me sussurer à l’oreille, je ne voulais l’entendre alors elle adopta une forme humaine pour me déclarer :

« – Avec tout ce que tu as vécu, tu devrais écrire un livre« 

Ou encore :

– «  Pascal, ce qui est formidable avec toi, dans la vie tu arrives toujours à rebondir« 

Alors je me suis mis à ecrire une amorce d’autobiographie, je ne suis pas un extra terrestre et comme beaucoup d’humain derrière l’excuse  » Je n’ai pas le temps » je cachai des sentiments du style:

Je ne suis pas capable!

Pour qui je me prends?

Je suis quand même vaniteux!

Qui cela va intéressé ?

Alors je jetai l’éponge.

En début de ce confinement, décontracté dans l’Ecopark pour camping car, accueilli avec beaucoup de joliesse par les gérants et baignant dans une ambiance complaisante, une petite voie me souffle

 » C’est le moment de parler de votre voyage, fait une conférence ». Je n’eût pas trop de mal à convaincre Laetitia et l’idée enchenta Paula et Noberto les maîtres du lieu.

La conférence fut donnée, les participants concentrés et enflammés nous écouterent pendant 2h30, tous nous ont remercié de les avoir faits rêver.

Ferry, le Belge sort ses cartes pour aller au Cap-Nord, quand d’autres me soufflent, tu devrais écrire un livre.

Cette belle prophétesse, peut etre de la Grèce antique, était toujours aux aguets et me secoua alors que j’etais hypnotisé par un syste.

Je vous retranscrit la discussion muette:

– « Alors as-tu entendu? tu vas t’y mettre!

– Mais crois-tu vraiment, je ne sais pas par où commencer?

– L’essentiel ce n’est pas comment tu vas commencer, mais de déclencher le processus.

– Déclencher le processus tu en as de bonne toi! il faut que ce soit intéressant et palpitant!

– Fais comme tu veux, tu as le temps, tu es confiné tu n’ose pas car ton ego à peur que tu n’y arrive pas! Tu préfère rester dans la médiocrité plutôt qu’essayer!

-Me provoquer à ce point! tu vas voir de quoi je suis capable! »

Un papillon s’envola le frémissement de ses ailes tintait comme un léger rire de victoire.

Alors, installé sous le chêne liège que nous avons adopté, je me suis mis à écrire. La plume glissait sur le papier, les idées me venaient chronologiquement.

Anecdotes de voyage couplées à celle de la vie, reflexion philosophique associée à des coups de gueule, digressions poussant à reflechir toujours dans le respect et la liberté.

Ce 6 mai 2021, le ciel est magnifique et le soleil au rendez-vous, le bourdonnement des insectes qui butinent donne du rythme à l’écriture. Un oiseau sur une branche dans son chant, clame son appréciation pour l’ecrit, quand le campanile tout proche libère une sonate annonçant midi.

Au même instant, le stylo écrit ces 3 lettres, FIN.

Le manuscrit est terminé il va se nommer:

«  Cheminer du rêve à la vie, en vélo « 

Pour en savoir plus rendez vous sur Ulule !


Et comme à chaque post, voici le lien vers notre vidéo de la semaine.

On vous présente notre matériel, a commencer par l’essentiel, le vélo et les sacoches !

Bon visionnage 😉

2 commentaires sur « Belle nouvelle! »

  1. Ce n’est pas la fin, au contraire c’est le début d’une nouvelle expérience ! En tout cas, bravo pour votre travail et votre pugnacité, il faut du courage pour écrire un bouquin !
    C’est très sympa de nous tenir au courant de vos projets.
    Belle fin de journée en Algarve !
    Thierry

    Aimé par 1 personne

    1. Salut Thierry,

      Oui c’est une belle aventure. Et qui n’est pas encore terminée car se trouve face à nous toute la partie édition.
      Alors du courage ce n’est pas la sensation que j’ai eu, car envahit de passion, du plaisir de ma créativité, les choses allaient toute seule. C’est ce que j’explique dans un nouvel article du blog et nous ferons une spéciale pour youtube.
      Car c’est un grand jour ce 10 mai, il y a deux ans c’était le départ pour notre voyage de 16 mois.
      Très amicalement
      Pascal

      J'aime

Les commentaires sont fermés.