Un col exceptionnel, le Galibier!

En 2017 notre objectif était de traverser en vélo tous les massifs montagneux de notre hexagone.

Nous avons parcouru la mythique GTA, grande traversée des Alpes; et le col du Galibier faisait partie de ces nombreux cols que nous avons gravit.

Voilà ce que nous avons vécu et ce que cela m’a inspiré.

Rencontre avec le Galibier

Debout lever du jour

Suite à l’orage de la nuit
Le ciel est encore bien chargé
Une dernière averse, les nuages se déchirent
La météo ne sait pas trompé, le ciel bleu apparait


Le soleil illumine les premiers sommets
Nous partons pour 18 km de montée
Les premiers de ceux-ci annonce la couleur, 9%
Dans le silence matinal, nous sommes heureux,
De chevaucher nos vélos et de les mener à 2642 mètres d’altitude
Rencontre avec le silence matinal
Les sommets ensoleillés nous saluent
Rencontre avec un troupeau de moutons
Le berger dirige les chiens pour les rassembler
Beau travail mené avec précision
Un peu plus loin le cri strident de la marmotte nous stoppe

Elle est là dressée sur ses pattes
Au détour du virage rencontre avec sa famille
Elles ne bougent sachant que nous ne leur feront pas de mal.


Galibier 10 km, 8% annonce la borne
Les lacets se succèdent, la vie se réveil autour de nous
Moto, camping-car, vélo nous croisent ou doublent
Rencontre de quelques secondes
mais au combien encourageantes, chacun y va
d’un sourire, d’un salut ou bon courage
Ou encore d’un signe de tête, d’un pouce levé

Cela donne de l’énergie et des émotions aux cyclos voyageurs
Rencontre avec l’immensité des paysages imposant par leur grandeur


Une pause, rencontre avec un couple de Breton
Le cyclo voyageur prend toujours le temps pour une causette
Une voiture s’arrête, des Italiens ils nous photographient
Rencontre insolite quelques heures plus tard à Briançon
Les Italiens nous reconnaissent, nous arrêtent
Et nous montre avec fierté les photos prises


Le col est là, à portée de regard,

que de monde la haut,

serait ce pour nous?

le tunnel est pour les véhicules, notre route s’élève sur la gauche, les petits point noirs ce sont les gens au col.


Mais la route se dresse devant nous
Rencontre avec nous même, avec notre respiration
Nos muscles et toutes sensations du corps dans l’effort
Encore 2 km, la route tel un serpent se redresse encore
Rencontre avec l’asphalte pour trouver la meilleure trajectoire
Eviter le trou, la bosse ou le vide sur le bas coté
Rencontre, au sommet

le monde c’est pour nous!

grâce aux Bretons qui sont là,
Et d’autres personnes qui nous ont doublés hier dans le télégraphe,

C’est bien une trentaine de personne qui nous accueille au sommet
Des applaudissements, des félicitations, une remarque :
« Vous croyez que votre femme va y arriver ? »
« Mais bien sur si non elle ne serait pas ma femme ! »
Les rires fusent


Rencontre avec un couple en tandem, échange avec tous ces gens
Pour nous cette arrivée, rencontre avec la récompense de l’effort
La joie, l’émotion, le bien-être, la satisfaction
Rencontre simple, humaine et joyeuse, dans ces rencontres éphémères
Merci le Galibier pour ces rencontres avec la vie.

2 commentaires sur « Un col exceptionnel, le Galibier! »

  1. Quel courage ! Faut pas flancher tout de même. L’effort est tellement long que c’est le mental qui fait résister les purs et les durs, même quand les cuisses dérouillent de douleur. Bravo en tout cas !
    Amitiés Thierry

    J'aime

    1. Salut Thierry,

      Les paysages étaient tellement grandiose que ce n’était que du plaisirs.
      Nous faisions une courte pause tous les 3 à 4 kilomètres.
      Mais comme tu dis à un moment c’est le mental qui joue et c’est là que l’on prend conscience que nous sommes tous capable de réaliser des trucs dingues.
      Surtout qu’en cette année là j’avais encore du surpoids et je n’étais pas affûté comme en ce moment.
      Il suffit de décider.
      J’aurais bien envie un jour de refaire tous ces cols.🤩
      Bien amicalement
      Pascal

      J'aime

Les commentaires sont fermés.