La terre et nous!!

Vivre par terre! Ou vivre avec la terre!

J’ai écris ce texte quelques jours après la fin de notre voyage à vélo de 16 mois.

Les indiens Quechua ou Aymara parlent de Pacha mama.
Mama:mère et pacha: cela signifie monde, univers, temps, époque voir saison.
On traduit la terre mère, la terre du monde, du temps, des saisons.

Depuis 16 mois que nous voyageons nous vivons le plus souvent par terre.
Nous dormons par terre, séparés de 7 centimètres par un matelas pour améliorer notre confort.
Nous mangeons par terre assis directement sur le sol.
Nous faisons nos besoins au plus près du sol et bien souvent face au soleil et son énergie du matin.
Quand nous roulons sur nos vélos notre regard est toujours en lien avec la terre.


Vivre par terre c’est créer un lien particulier avec celle-ci. On devient attentif au sol, on ressent le lieu où  l’on peut s’installer.

UNE SIESTE


Vivre avec la terre c’est respecter ce lieu où l’on se pose et repose.
Respecter ce n’est pas simplement ne pas  salir mais c’est aussi abimer le moins possible, éviter de provoquer un incendie par exemple, éviter de laisser trop de traces…
Ne pas faire de bruits inutiles et même être silencieux car ce lieu avant que nous nous y installions était silencieux.
Vivre par terre c’est un lien avec le sol mais pas seulement c’est aussi être proche du cycle du jour et de la nuit,  proche de la température, ressentir toute les variations, les odeurs, les sons.
On entend plus de choses dans le silence de la nature que dans le bruit de la ville ou du monde moderne.
Le bruit mécanique fait mal à la tête, les sons de la nature sont doux, calmes et  musicaux


Vivre par terre c’est retrouver nos origines et vivre avec les saisons.


Les saisons:
l’hiver c’est la dormance, c’est le repos du travail de l’an écoulé et le ressourcement pour l’année à venir.
Le printemps c’est la naissance, la puissance, la persévérance avec la danse des parfums.
L’été c’est l’âge mûr et oui tout mûri les céréales,  les fruits,…
L’automne c’est la récolte, mais aussi la fin du cycle donc la mort,
Les feuilles tombes, les herbes sèches.


Vivre par terre c’est vivre avec ce temps, non pas un temps horaire mais le temps du cycle de la vie terrestre.
Quand on a vécu en lien avec la terre mère pendant plus d’un an, en lien avec les énergies de la terre sans coupures du béton ou autres…

Peut-on retourner vivre loin de la richesse du sol???


Manger sur une table devient un luxe, manger par terre un besoin.
Faire ses besoins dans des toilettes c’est une prison et un gaspillage d’eau, dans la nature c’est un instant privilégie avec l’univers, le ciel, le soleil et la terre puisque nous lui rendons en humus ce qu’elles nous a donné en alimentation.
Dormir par terre c’est ressentir l’énergie de celle ci.
Dormir dans une chambre et un lit certes c’est un confort, mais un confort qui nous éloigne du rythme de l’univers.
Vivre par terre c’est une richesse de vie qui devient un plaisir et un besoin.
C’est un riche confort qui nous donne santé et vitalité car la terre mère nous nourrit directement de sa puissance.

Vivre par terre c’est aussi vivre avec l’univers, le ciel, le soleil et surtout son lever, les étoiles, la lune et ses cycles, la fraicheur et la chaleur….

La boucle est bouclée nous sommes intégrés à ce tout et nous ne pourrons plus nous en passer!!!

2 commentaires sur « La terre et nous!! »

  1. 100% d’accord avec ce bel hommage à notre plancher, la Terre. Je ne dors jamais aussi bien que sous ma tente bivouac, je ne digère jamais aussi bien qu’en pique-niquant, je ne me sens jamais autant reposé que sur un gros rocher granitique, au bord d’une rivière. A croire que les énergies du s/sol nous irriguent … Qui sait ?

    J'aime

Les commentaires sont fermés.