LE PLAISIR DU DEFI!

Qu’est-ce qu’un défi, c’est effectuer ou pratiquer quelque chose dont nous n’avons pas coutume. Qui nous fait peur, nous inquiète ou que nous pensons ne pas être capable.

Restant dans nos incertitudes nous laissons cela pour les autres. En les enviants car nous avons la conviction que ce n’est pas pour nous. Les autres oui! Moi non!

Un défi ce peut -être physique ou dans la réalisation d’une recette de cuisine qui nous semble compliquée, dans la decouverte de dons musicaux ou artistiques.

Ce peut-être aussi, tout simplement dire bonjour ou faire un sourire à un voisin avec lequel on ne parle pas et l’on ne sait pas pourquoi.

Un défi c’est réaliser quelque choses dont on ne se croit pas capable et se donner la possibilité de le concrétiser pour se dire  » mais c’est génial, j’y suis arrivé, je suis fier de moi. »

Je ne veux pas vous donner de leçon mais je parle de ce que je sais. Quand j’ai rencontré Laetitia je pesais 96 kg à 60 ans dans la moindre côte je m’essouflais. Du mal à faire plus de 3 pompes.

Aujourd’hui je fait 75 kg, je fais 30 pompes tous les matins et j’ai 67 ans. Alors l’âge???

Non de la persévérance et ne jamais oublié l’entrainement commence quand ça fait mal!!

Il existe des épreuves sportives qui cumulent plusieurs sports différents tel le triathlon.

Depuis quelque temps nous discutions ensemble de nous lancer un défi physique. Et comme ici nous pratiquons le vélo et la course à pied nous pensions au cumul de ces deux sports.

Dès le départ passage sous notre chêne.

Cela se nomme un duathlon. Sport peu connu du grand public, le duathlon existe depuis 1985, la première épreuve eu lieu à New-York et portait le nom de biathlon.

En 1989, ce type de compétition arrive en Europe, la première à lieu en Suisse à Zofingue.

En Europe le nom de biathlon ne fut pas retenue car déjà utilisé pour un sport d’hiver cumulant ski de fond et tir à la carabine.

L’étrange terme français de Cycatlhon ayant eu un mauvais échos ne fut pas retenus et ce fut le terme allemand duathlon qui s’implante sur le vieux continent.

Au départ la pratique est un 3/10/3. C’est à dire trois kilomètres de course à pied suivi de dix kilomètres en vélo pour finir avec trois kilomètres de course à pied.

En 1990 il y eut les premiers championnat du monde qui se réalisent sur 10/62/10. Aujourd’hui la distance standart en compétition est de 5 à 10 km de course à pied puis 30 à 40 km de vélos et cela se termine par 5 km de course à pied. Il existe aussi des rencontres cross duathlon c’est à dire que la partie course à pied sera du trail et la partie vélo du VTT.

Alors nous, qu’allons nous faire?

Nous décidons d’éffectuer notre duathlon à nous! Sur des parcours que nous affectionnons et cela va donner un cross duathlon en 15/35/3.

La parcours de 15 kilomètres en course sera sur du mode trail en chemin pierreux avec du dénivelé.

Le vélo sur de la route bien asphalté et enfin les derniers trois kilomètres ce fut le tour de l’ecopark soit 3 boucles d’un kilomètre.

Nous partons dès 8 heures car très vite quand le soleil s’élève dans les cieux les températures deviennent élevé pour une activité physique. Les quinzes kilomètre en course se passent bien, on se désaltère dans un ruisseau et terminons avec un bon rythme cette première partie.

Ces 15 km nous les courons en 1h33 soit 6’11 du kilo. pour un dénivelé de 235 mètres.

Arrivés à notre fourgon nous enfilons notre équipement de cycliste et nous voici parti.

Dans les premiers kilomètres les muscles trouvent se changement d’effort un peu particulier mais très vite nous trouvons une bonne cadence. Un arrêt à une fontaine car nos gourdes sont déjà vides.

et c’est une montée de 10 kilomètres qui nous attend suivi d’une route bien valonnée pour terminer par trois kilomètres de plat.

Nous sommes surpris mais les jambes tournent comme des bieles et les muscles ne sont pas douloureux. Nous terminons le circuit des 35 km avec une vitesse moyenne de 24,6 km/H pour un dénivelé positif de 456 mètres.

Retour au fourgon, on se change, on est en forme alors nous décidons de repartir pour 3 kilomètres.

Là, les muscles n’étaient pas d’accord et le premier kilomètre fut pour moi une bagarre de motivation, Laetitia dû abandonner, les jambes trop raides.

C’est en poussant mon corps à son maximum et avec un peu de souffrance que je termine les 3 kilomètres en 16’36. Je ne suis pas du tout étonné de ce que j’ai pu ressentir quand je vois que j’ai tourné en 5’29 du kilomètres.

Enfin je termine vidé, je sens que j’ai poussé mon corps, mes limites et cela fait un bien fou.

Nous sommes super content tous les deux de ce que nous avons réalisé.

Le défi est gagné et notre corps comblé de bonheur tout notre être respire la fierté.

Chacun peut s’organiser ses propres défi et se remplir de satisfaction, d’auto satisfaction!

On est pas obligé de rentrer dans le système des courses organisée parfois couteuse où souvent les compétiteurs se croient obligés de porter les tenues dernier cri. L’idée n’est pas de rejetter le système de compétition que j’ai pratiquer et à l’occasion je peux très bien y revenir. Mais simplement dire qu’avec pas grand chose on peut se faire vachement plaisir surtout quand en plus c’est partager.

Alors allez y trouvez votre défi, réalisez le et même si la première fois vous ne réussissez pas, ce n’est pas grave, l’essentiel est d’avoir essayer. La reussite arrive avec la persévérance.

Ne pas se mettre des objectifs trop élevés, si nous aurions voulu faire un 10/62/10 je pense que physiquement le corps aurait coincé. Par contre maintenant nous pouvons tenter à l’occasion un défi plus poussé.

Dans la vie toujours avancer à petit pas, l’essentiel est d’avancer!

4 commentaires sur « LE PLAISIR DU DEFI! »

  1. Félicitations pour les explications, les témoignages et surtout vos efforts à tous les deux !
    Je me dis toutefois que vous êtes de doux dingues 🙂, en toute estime et amitié, mais aussi que vous êtes sans doute bien inspirés de mener ces défis personnels dans une si belle région et sous un beau soleil de printemps portugais.
    Amitiés, Thierry

    Aimé par 1 personne

Les commentaires sont fermés.