Le courage

Dans la vie nombreux sont ceux qui jalouse les personnes qui réalisent leurs envies.

Ou bien, restent pantois et s’exclament :

« eux ils ont du courage, moi je n’y arriverait pas »

ou encore

 » Il en faut du courage pour faire ce qu’ils font »

Pour réaliser et parvenir à son objectif, il faut aimer ce que l’on fait, il faut avoir de la passion, de la persévérance. Le courage n’a rien avoir la dedans.

Certain diront pour se lever à 5hoo du matin, marcher quelques kilomètres et grimper sur le sommet d’une montagne afin de profiter d’un lever de soleil, il faut du courage!

Non, un amour de la beauté de la vie!

Lors de nos differents voyages à vélo et encore plus particulièrement pour celui de 16 mois, énormément de gens nous ont dit:
« Bon courage »
« Vous en avez du courage ! »
Cela est très aimable de leur part et nous les remercions mais nous ne  comprenons pas bien pourquoi on nous souhaite tellement de courage!


Car nous n’avons pas besoin de courage pour faire ce que nous faisons.
On aime ce que l’on fait, on est passionnés.


Oui parfois dans certaines côtes les muscles des cuisses, dans l’effort deviennent douloureux, ou alors les muscles fessiers nous rappellent leurs existences. Nous avons le souffle court et le coeur qui peut s’envoler en dehors de la cage thoracique.
Mais ce n’est pas du courage, c’est de la persévérance,  c’est la foi en ce que nous faisons.
Ce moment de souffrance dure combien de temps face à la durée du voyage que nous avons entrepris??
Face à une vie?


Nous savons très bien qu’après un effort nous aurons une récompense :


-la satisfaction personnelle d’y être arrivé.

-Ressentir une joie interne!


– l’exaltation du partage avec la personne de sa vie.

– ces efforts physiques ont lieu le plus souvent pour gravir une côte ou un col et là se dévoile à nous une superbe vue, un paysage grandiose!

– La belle satisfaction de pouvoir s’adonner à la contemplation.

-cela apporte un bien être général, on ressent son corps et on se sent en vie.

– cerise sur le gâteau, dans ces montées difficiles nous bénéficions souvent d’encouragement de motards, d’automibilistes ou d’autres cyclistes.


Alors du courage n’est pas nécessaire quand on sait que tous ces cadeaux nous sont offerts gracieusement.

Voici un passage de mon livre dans lequel je raconte la montée du point culminant du Portugal:

« Face à nous, le profil de la route grimpant au milieu des roches aux reflets d’argent. J’appui fort sur les pédales, rien ne trouble l’harmonie de mon effort, les muscles se tendent, le chant du pédalier, le souffle qui trouve son rythme, les gouttes de sueur qui doucement glissent du visage et terminent leur course sur le macadam. J’occupe la route comme je l’entends, zigzaguant selon le pourcentage de la pente, coupant le virage en évitant de prendre la corde pour profiter d’une déclivité plus douce.

Dans cette montée je suis le roi de la montagne,des étoiles, je choisis ma trajectoire rien ne perturbe mon élévation vers le sommet ; du fait de la lenteur de ma progression mon imaginaire donne vie aux nombreuses roches qui se dressent en bord de route et se transforment en public, en amis m’encourageant.

Déjà, avec émoi après un dernier virage, j’aperçois le sommet de Torre, point culminant du Portugal continental.

Cette montée de deux heures fut divine et enchanteresse. L’allégorie de l’effort. »

Pour réaliser cela, il faut être poussé par un enivrement de plaisir et de joie!


Par contre nous pensons que pour vivre dans une société pleine de bruits
Il faut du courage!
Pour manger du fast food , boire du soda ou tout autres produits similaires, il faut beaucoup de courage!
Pour prendre des transports en commun, quotidiennement bondés il faut du courage!
Pour se poluer avec la fumée du tabac et mettre sa santé en danger oui ! Il faut du courage !
Prendre la route, se croire surpuissant et rouler en ignorant les autres que de courage!
Ignorer la beaute de la nature et ne pas la resecter, il faut du courage !
Vivre au milieu des virus et avaler des tonnes de médicaments mais quel courage !!!
Se vautrer sur un canapé devant des infos anxiogènes qui poluent notre cerveau,  époustouflant ce courage!


Et la liste n’est pas exhaustive, alors du courage nous n’en avons pas car nous faisons ce que nous aimons.


Nous dormons et mangeons la plus part du temps par terre.
Nous nous arrêtons quand nous en avons envie et repartons quand le coeur nous en dit.
Nous vivons libre, notre seul maître la nature.
Alors pour vivre prisonier des dogmes, des principes de la société, des normes, selon le regard des autres, le quand dira t-on
OUI! Il faut beaucoup de courage!!
Nous ce n’est que de l’amour mais il semblerait que pour beaucoup d’être humain vivre dans la simplicité, le respect et l’amour, il faut maintenant du courage.


Le courage est présent dans chacunes de nos actions du quotidien et au travers de cette courte vidéo, découvrez comment l’amour se mue en courage.

Et vous qu’est ce qui vous donne du courage ?