Le voyage d’un naturophile.

Après notre escapade à vélo d’une semaine nous sommes partis pour un voyage différent.

Un voyage à la rencontre de la beauté que nous offre la nature. La rencontre avec l’émerveillement !🤩 Et dans ces cas là rien ne sert de trop en dire, il n’y pas grand chose à écrire. Nous observons, profitons et nous nous nourrissons de la perfection, de la grâce de ce que nous voyons pour ne faire qu’un avec l’univers.

Donc suivez moi et même si vous n’avez pas les sons et le parfum je vous invite à l’émerveillement face à ces photos.

Tout commence devant notre pied à terre à l’Ecopark un petit lézard venant s’abreuver dans l’écuelle que nous laissons à sa disposition.

Nous voici dans les lagunes et quelques échassiers se régalent, mais c’est la spatule qui prend la pose.

le tisserin joue dans les roseaux ;

Mais aujourd’hui c’est l’océan qui nous intéresse,depuis la pointe de Sagres nous admirons le Cabo Sao Vincente

nous embarquons sur un puissant bateau à moteur. Très rapidement la côte et la pointe de Sagres n’est plus qu’une fine ligne à l’horizon.

nous sommes loin et seul avec la mer calme qui nous entoure, sensation étonnante,

Pas si seule voici un fou de bassan qui nous accompagne

Mais qu’elle est donc se remue-ménage a la surface de l’eau

Les voici ceux que nous sommes venu regarder que dis- je admirer !

Le maître des lieux le dauphin !

magnifique!

C’est un spectacle qu’ils nous ont offert

Nous nous sommes poser la question écologiquement est-ce bien sérieux d’utiliser un bateau pour rencontrer les dauphins. Est-ce que je me pause cette question si je prends mon véhicule pour aller écouter le brame du cerf ?

Je veux signaler que la société Mar Ilimitado de Sagres qui organise ces sorties à un comportement très respectueux envers les animaux. Nous étions accompagné par une guide qui est biologiste et qui profite de ces sorties pour effectuer des comptages et repérage des cétacés. L’approche en bateau des groupes de dauphins se passe très doucement et le temps où l’on reste à leur proximité est limité afin de ne pas trop les perturber.

N’est ce pas un cadeau de la nature que de pouvoir les admirer dans leur milieu naturel ? Et ne sommes nous pas sur terre pour accepter ces cadeaux ? Pour admirer, s’émerveiller devant cette perfection, cette harmonie ?

S’émerveiller n’est ce pas ce qui engendre le début du respect de ce miracle quotidien qu’est le fonctionnement de l’universel commençant par notre corps physique.

De la même manière que de retour sur terre on peut s’arrêter époustouflé devant la grâce d’une fleur.

Ou le merveilleux travail de la mer, du vent et des pluies qui offrent a notre regard un découpage irréalisable par l’homme.

Pour conclure ce voyage différent il n’y a que cela à exprimer : « merci pacha mama ! »

Et ne vous privez pas de notre vidéo sur Youtube parlant de notre voyage à vélo dans le sud Portugal.

2 commentaires sur « Le voyage d’un naturophile. »

  1. Je me suis à nouveau régalé de découvrir vos très belles photos animalières et surtout cette fois-ci les 2 émouvantes vidéos des dauphins bondissants sur cette mer d’huile. Magnifique !
    Et tous mes compliments aussi pour le boulot considérable que vous accomplissez pour vos montages vidéo, nerveux, humoristique, alternant photos et images animées, c’est du bon travail qui mérite respect et attention. Encore bravo !
    Amitiés, Thierry

    Aimé par 1 personne

    1. Merci beaucoup pour les compliments aux sujets des vidéos. Nous faisons de notre mieux et surtout on s’amuse.
      On attend avec impatience la réparation du vélo de Laëtitia. Usure normale cassette et pédalier, le problème c’est qu’avec la covid il y a énormément de rupture de pièces.
      A bientôt pour de nouvelles aventures.
      Bien amicalement
      Pascal

      J'aime

Les commentaires sont fermés.