Direction la Sierra Nevada à vélo! Étape 1

Ce lundi matin, (6 septembre 2021) branle bas de combat! On regroupe les affaires, on prépare et on remplit les sacoches ,car demain nous partons pour un périple d’un bon mois afin de sillonner la serra Nevada.

La préparation peut paraître fastidieuse car nous en avons partout, mais l’enthousiasme de repartir nous permet d’être efficace.

Reste à ranger le sac cuisine qui va faire un poids de 13 kg! Et nous sommes prêts.

Laetitia n’oublie pas sont petit margouillat porte bonheur… Qui lui remémore son île.

Mardi matin, au moment de partir ne voilà pas qu’il se met à pleuvoir!

3 mois sans une goutte d’eau et nous voici sous une petite bruine. Si monsieur Météo espère nous arrêter, c’est mal nous connaître.

Voici le départ qui va nous mener:

  • En direction de cols à plus de 2000 mètres
  • Sur des routes touristiques s’insinuant dans des gorges
  • Vers la traversée d’un alti plano
  • La visite de Grenade
  • Et surtout suivez nous bien, car nous préparons une surprise…

Pour rejoindre l’Espagne nous décidons de remonter un peu vers le nord et surtout de ne pas emprunter le même itinéraire que lors de nos virés en vélo de route.

Nous ne sommes pas dans la chaîne montagneuse faisant frontière avec la péninsule Ibérique et pourtant le nom et les côtes à 9% nous font légèrement penser au Tourmalet. Mais celui-ci est beaucoup plus long et surtout plus haut, nous en savons quelques choses pour l’avoir déjà gravi avec nos fidèles destriers.

Décidément nous sommes de grands voyageurs, en un coup d’aile nous avons traversé l’océan… nous voici en Californie ?!🤔😂

Non ! Nous sommes toujours dans les serras portugaises qui nous offre un entraînement propice pour visiter la serra Nevada, car nous avalons une route dont le pourcentage ne descend pas en dessous de 10% sur des distances de 1 à 2 km avec des passages à 14%. 😰

Il en est de même pour les descentes il ne faut pas se laisser emporter par la vitesse !

Nous gravitons dans un paysage vallonné, très plaisant,

Cet ancien bureau de poste est surprenant, non seulement dû à l’enseigne désuète, mais surtout à la présence des symboles du ying et yang.

Nous nous installons au sommet d’une colline pour notre deujener champêtre avec un paysage reposant.

Des chardons secs aux couleurs argent,

Après le repas, ma belle retrouve tout sourire.

L’après midi nous roulons sur des routes encore bien vallonnées et au sommet des collines que nous contournons, les moulins en ruines sont nombreux.

Après 95 kilomètres et 1445 de D+ sous ce soleil, rien de tel qu’une bonne glace. Une fois n’est pas coutumes nous avons goûté au Sumol, soda national Portugais dans un petit bar de campagne. Mais c’est surtout la glace qui est une belle récompense.

Nous sommes aux portes de Mertola et vu l’heure, nous pensons à notre nuit. Encore cinq kilomètre et nous trouvons une plate forme à l’écart au dessus d’une rivière asséchée ; pour installé notre bivouac et passer la soirée.

Sans le chercher, nous avons parcouru précisément 💯 kilomètres.

Dans la nuit nous serons réveillé par les sangliers qui viennent s’abreuver dans quelque retenue d’eau, mais surtout, ils retournent des gros cailloux à la recherche de mets délicieux pour eux.

Avant de partir nous sommes aller découvrir ce petit paradis, où il reste de grosses mares d’eau approvisionnée par infiltration. Cela fait le bonheur de la faune locale, car pendant notre petit déjeuner nous eûmes droit à un concert d’oiseaux avec quelques sollistes enchanteurs.

Nous repartons sous un beau ☀️ et lors de mon prochain message nous serons Espagne !

3 commentaires sur « Direction la Sierra Nevada à vélo! Étape 1 »

  1. J’ai beaucoup aimé la description de votre journée, avec tous les détails. J’ai beaucoup ri avec votre bonne humeur. J’ai adoré les photos. premier jour et déjà beaucoup de chaleur. Pas de pluie du tout.
    Je vos souhaite une très belle aventure. Nous vous suivrons très attentivement.
    Paula et Norberto

    Aimé par 1 personne

    1. Salut à tous les deux,

      Super si j’arrive à faire rire. J’aime raconter nos journées car ce que nous vivons est tellement formidable que c’est nécessaire de le partager.
      Merci de nous suivre pour nous c’est motivant et cela fait plaisir.
      Bises de nous deux
      Pascal

      J'aime

  2. Et c’est reparti ! Décidément, ces deux-là ont la bougeotte. Très belle étape de mise en jambe et en condition de routards, avec les bons souvenirs, les curiosités et les bons tuyaux qui faisaient le sel de votre grande virée européenne. Avons hâte de lire la suite en Espagne et en Sierra Nevada, très haut massif montagneux…
    Bye Thierry

    Aimé par 1 personne

Les commentaires sont fermés.