Direction la Sierra Nevada à vélo! Étape 3

Au réveil à notre grande surprise le ciel est couvert

Le silence qui enveloppe cette clairière est apaisant et nous prenons notre temps pour lever le camp.

Être un cyclovoyageur avant toute chose, c’est un art de vivre.

Ne pas se mettre de pression de distance, de point d’arrivée. Se laisser porter et guider par ses envies , être à l’écoute de soi. On échafaude des plans sur la comète et l’on se voit construire une petite maison au milieu de cette friche, auquel il faudrait rajouter un pin parasol pour se garantir un peu d’ombre. Les élucubrations terminer nous repartons. Et cette fois-ci nous abordons la montagne.

Comment préparons nous notre itinéraire ?

Nous nous étions fixé le point de passage de la frontière et à partir de là, rejoindre Grenade en empruntant de préférence des petites routes et si c’est possible celles indiquées en vert  sur la carte, ce qui représente des parcours touristiques. Il est évident que ce n’est pas le tracé le plus rapide ni le plus facile.

Nous passons :

Lit de rivière très large qui démontre l’impétuosité que doit avoir celle-ci en hiver.

Mais ce matin première bonne nouvelle, mes jambes ont retrouvées leur forme et leur force, tout va bien. Je ne fais qu’une bouchée des montées successives. Et c’est tant mieux, car nous sommes en montagne,

Au moment où je prend cette photo je ne sais pas que nous arriverons pour midi presque au sommet de la montagne qui flirte avec les nuages.

La route est plaisante et quel bonheur que de cohabiter avec les automobilistes Espagnols qui ont une attention considérable pour les cyclistes que nous sommes.

Muchas gracias

Nous roulons en toute sécurité et cela permet de bien profiter du plaisir physique et des paysages . Voici le parc :

On retrouve des forêts de feuillus avec des chênes vert, des châtaigniers… la route est ombragée et au détour d’un virage, la vision d’une église forteresse au sommet d’une colline nous apparaît.

Nous continuons notre route sans savoir que d’ici quelques kilomètres nous allons arriver dans un village qui est une perle de l’Andalousie: Almonaster la Real.

Et c’est notre deuxième belle nouvelle , car nous adorons être surpris par un village typique et sans aucune pression prendre le temps de la visite.

C’est aussi cela le cyclo- voyageur, un jour en mode sportif et un autre en mode touriste. C’est tout simplement la liberté.

Nous commençons par une promenade dans les rues et ruelles, nous balayons du regard la perfection du pavage des rues,

les azulejos sont colorés dont celui-ci indiquant la pharmacie. Plus jolie que la conventionnelle croix verte.

Nous arrivons sur la place de l’église

où la porte de style manuelin est une œuvre d’art.

Le haut du fronton m’impressionne.

Dominant le village nous retrouvons ce que j’appelle une église forteresse qui est bien une église mais qui fut avant cela une mosquée au X ème siècle.

Mais avant de gravir pour la visite les ruelles nous envoûte, ainsi que la beauté des porte Andalouses.

J’aime les portes, car elles sont tout un symbole, dans mon livre je leur offre une diatribe.

Il est temps de découvrir ce bâtiment qui caracole depuis le sommet. Ce fut une mosquée et le minaret fut modifié pour devenir un clocher.

Dès le porche, nous sommes interpellé par l’architecture arabe qui utilise l’eau de manière artistique. La fontaine qui servait aux ablutions, devait débordé et l’eau sortir en cascade pas l’escalier.

Mais ce qui nous stupéfie, c’est la salle de la prière avec ses colonnes.

C’est la seule mosquée dans le monde rurale Espagnole qui ne fut pas détruite par la reconquête catholique. On se dit que de beaux trésors furent saccagés. Mais enfin profitons de celui-ci !

Depuis se promontoire la vue sur le village est intéressante.

Nous retrouvons notre itinéraire et nous avons la sensation de rouler sur un interminable balcon dominant l’Andalousie et nous offrant differents points de vue.

Attention un balcon toboggan où les descente nous laisse prendre une agréable vitesse rafraîchissante et les montées nous font à nouveau mouiller le maillot. Mais quand on aime on ne compte pas!

Et nous admirons de nombreux villages blottis dans les vallées.

Pour le cycliste une chose est importante, c’est d’être réactif au coup de fringale, retarder la prise de nourriture  et le corps indéniablement glisse vers l’hippoglycemie. Alors en prévention nous croquons dans des galettes sucrées,

et en même temps profitons de la fraîcheur de la route.

Voici Aracena connue pour ses grottes merveilleuses. Nous voulions les visiter mais il faut réserver et il n’y a pas de place avant lundi. Alors voici quelques azulejos qui donnent une idée évasive😥

Sur une place une statue représentant deux femmes maures cherchant de l’eau.

Car ces grottes, depuis l’époque romaine laissent s’écouler une eau légèrement sulfureuse.

Qui fut utilisée et sûrement bu même si aujourd’hui c’est déconseillé. L’importance du lavoir prouve que cette eau était bien utile.

Dans la ville d’autres statues un peu plus modernes.

Au sortir de cette ville nous roulons sur une route nationale très circulante, l’heure avance et les jambes deviennent lourdes. Après quinze kilomètres un chemin s’enfonce dans une forêt d’eucalyptus, c’est pour nous. Après un bon kilomètre sur un chemin de terre, nous nous trouvons un havre qui ne sera pas vraiment de paix car le bruit de la circulation parvient jusqu’à nous.

Comme dit un vieux dicton:  » en guise de grives nous mangeons des merles! « .

La voûte céleste scintille, point de brame du cerf mais le grommellement des sangliers proche de notre tente nous a amusé.

Encore une belle journée avec

78 km et 1263 de D+

Comme nous sommes très observateur de la nature qui pourra nous dire de qui sont ces petites crottes ?

3 commentaires sur « Direction la Sierra Nevada à vélo! Étape 3 »

  1. Bonjour, merci pour cette étape de montagne déjà bien engagée. Un coup d’œil sur internet pour admirer les grottes d’Aracena, même si hélas vous n’avez pas pu les visiter, dommage car elles semblent spectaculaires. Les photos de l’ancienne mosquée devenue église sont également bien intéressantes, merci pour vos trouvailles !
    J’ai hâte de lire les autres étapes.
    Thierry

    Aimé par 1 personne

Les commentaires sont fermés.