Andalousie à vélo : La Sierra Nevada, le balcon de l’Alpujarra étape 10

Ce jeudi matin avant de quitter le camping nous profitons de la présence d’électricité et d’un bon réseau pour écrire l’article du blog, mais aussi gérer un peu d’administratif. Nous enfourchons les vélos il est midi, un dernier regard vers ces sommets qui pendant deux jours nous ont tant donné.

Un aurevoir, avec presque une larme à l’oeil. Le paysage le long de cette route est toujours aussi éblouissant.

Pour l’instant nous filons sur Portugos, car il nous faut un peu de ravitaillement. Nous laissons les vélos le long de la route principale et partons à pied dans ces ruelles toujours bien pentues. Cela nous permet de découvrir le village dont le clocher de l’église avec ses consonances arabe nous remémore qu’ils ont occupé la région.

Ces ruelles sont si étroites que l’on a du mal de se dire que l’on va trouver une petite supérette. Et pourtant celle-ci se cache dans le coeur du village et est bien achalandé. Nous reprenons la route espérant trouver rapidement un lieu pour casser la croûte. Mais il nous faudra encore pédaler quelques lieux. Nous en profiterons pour observer la montagne et les villages blanc traditionnel.

Nous croisons un groupe de cycliste Néerlandais avec qui Laëtitia échange quelques mots. Ils sont impressionné par notre chargement. A la bedaine de certain nous ne sommes pas étonné quand ils disent qu’ils aiment bien manger et boire et le soir ils dorment à l’hôtel !

Nous mangeons à l’entrée du village de Pampaneira. Accroché au flanc très pentu de la montagne. On se demande ce qui a pu pousser les hommes à construire aux environs du X ème siècle dans un tel site. Sachant que l’accès devait être extrêmement difficile, nous sommes encore à 1170 mètres d’altitude.

Après quelques virages, une rue piétonne bien sympathique nous arrête. Nous partons pour boire un café, mais la joliesse du lieu nous interpelle et nous sommes attiré par ces ruelles qui se poursuivent en escaliers avec des passages discret.

Ce village nous grise, ces petits canaux au milieu des rues,

les cheminées typiques que l’on retrouvent en décoration.

Bien fleurie, aménagé avec charme nous voici envoûté.

Nous comprenons mieux quand nous découvrons que Pampaneira fait partie des plus beaux villages d’Espagne.

Ce détour, nous fit découvrir les contours de ce bourg aux maisons blanches qui se découpent dans un ciel bleu illuminé par un soleil généreux. Rien de tel pour nous inviter à la flânerie qui devient gourmande, nous achètons deux pots de confitures de pays originales:

  • poivron-piment, cela donne un parfum sucré légèrement piquant en fin de bouche.
  • citron-gingembre-cannelle, intéressant le mélange des parfums.

Enfin nous nous attablons pour un café bien mérité qui nous redonne vigueur pour encore mieux nous enfoncer dans les ruelles et découvrir un lavoir dont il est intéressant d’observer la sous toiture.

Bien sûr, quelques belles portes ou lucarnes attirent mon attention

Flâneur, rêveur tant pis pour le rôle de cyclovoyageur, aujourd’hui nous parcourons encore quelques kilomètres et cherchons notre lieu de bivouac avant une grande descente qui demain nous fera quitter la Sierra Nevada.

Pour ce soir nous voulons encore rester un peu en altitude, profiter de l’air frais et laisser notre regard caresser les sommets. Alors tant pis si nous n’avons au compteur que 26 kilomètres pour 247 m de D+ . Nous ne faisons pas une course, ne tentons pas de battre des records ; nous sommes là pour notre plaisir et comptons bien en profiter pleinement.

Un bivouac dans une forêt de pins à un peu plus de 1000 mètres d’altitude avec les montagnes qui nous regarde. Rien de mieux et toujours ces villages blancs accrochés à la montagne qui dans la nuit ressemble à des lucioles.

2 commentaires sur « Andalousie à vélo : La Sierra Nevada, le balcon de l’Alpujarra étape 10 »

  1. Ce village est tout bonnement magnifique ! Et les photos avec explications rendent très bien compte du plaisir que vous avez eu à le découvrir. Le hasard des sentiers détournés, et du vélo tranquille…!
    Bien intéressante étape, merci beaucoup.
    Amitiés, Thierry

    Aimé par 1 personne

Les commentaires sont fermés.