Marchés de Noël en Alsace : Histoire et conseils

La période de Noël est un moment particulier et très fêté en Alsace et ceci depuis des décennies. Natif de cette région j’ai grandit avec les marchés de Noël qui étaient moins nombreux et plus familiers.

Quatre semaines avant Noël, nous allumions la première bougies de la traditionnelle couronne de l’Avent. Durant ces semaines, se déroulait la confection des bredele ( dit bredala ).

La veille de Noël, aucune famille Alsacienne se respectant n’aurait raté la messe de minuit. Nous nous rendons à la messe à pied, les deux kilomètres à parcourir n’effraie personne.  Le dérèglement climatique ne sévissant pas encore, les rues étaient blanches car la neige bien présente et quand à la sortie de la messe les flocons planaient doucement avant de toucher terre l’instant devenait féerique.

Actuellement les marchés de Noël ont fleuri dans tous les villages Alsaciens, Strasbourg est devenu la capitale de Noël. Et dans cette période l’Alsace voit arriver des millions de visiteurs.

Certain critique en disant c’est juste du business, mais la magie est plus puissante. Il n’y a qu’à regarder les yeux de tous les badauds et vite on comprend qu’il se passe quelque chose et jamais ils n’oublieront Noël en Alsace !

De nombreuses communes dont Strasbourg perpétue ce côté féerique et quand l’occasion se présente j’aime toujours autant flâner dans cette ambiance :

  • Gouter un morceau de pain d’épice, un bredele ou une tranche de beerawecka avec un vin chaud.
  • Observer l’émerveillement des petits et grands
  • Entendre leurs exclamations devant tel ou tel décor.

Certain critique le gaspillage électrique dans cette période et c’est vrai que cela interpelle. Mais vivre dans ces régions de l’Est de la France avec un temps gris, maussade et où la luminosité du jour décline  vers 16hoo, les illuminations apportent de la chaleur et l’ambiance nécessaire pour tenir le coup.

J’ai connu quand j’habitais Schiltigheim, banlieue de Strasbourg des périodes de trois semaines de brouillard givrant dans ces conditions un verre de vin chaud voire deux sur un marché de Noël dans une ambiance joyeuse où fusent des rires d’un peu partout  cela revigore le corps et l’esprit et produit un bien être incroyable ! C’est une thérapie !

C’est la fête de la famille mais aussi de la convivialité, collègues et amis se retrouvent au stand de vin chaud de tel ou tel marché de Noël.

Dans cette période de fin novembre à début janvier dans ma ferme isolée au milieu de la montagne, des guirlandes de Noël embélissaient toute la maison et cela réchauffait l’organisme alors qu’il fallait attendre parfois une bonne heure avant que le feu de bois ne réchauffe les pièces. Souvent je ne retirais les guirlandes que vers la mi janvier, une fois que l’on constate que les jours rallongent un peu. Même si le froid sévi encore, que le brouillard est souvent présent, que la neige recouvre le sol et que le thermomètre est plus souvent sous le zéro,  le fait de voir les jours se rallonger cela apporte de l’espoir et chasse la mélancolie.


Faisons nous plaisir, pour éviter la dépression. Vous avez envie de découvrir les marchés de Noël d’Alsace ? Voici un petit guide.

Strasbourg la capitale de Noël, l’incontournable !

  • Place Kleber : le sapin de plus de 30 mètres dont l’illumination change d’une année sur l’autre.
  • Place du temple Neuf un petit marché bien sympathique depuis cette place vous  emprunter la rue des Orfèvres tout proche vous êtes  dans le carré d’or.

Le vieux Strasbourg surveillé par la flèche de 142 mètres de la cathédrale. Ici ce sont toutes les façades des maisons qui sont décorées jusqu’au pignon. Les yeux sortent de la tête pour tout voir et la bouche garde un ooooh!!!! D’extase !!

  • Première à gauche la rue du Chaudron puis la rue du Sanglier et vous arrivez dans la rue des Hallebardes décorée de lustres en cristal venant de Baccarat. Avant de vous aventurer sur le marché de Noël de la cathédrale vous pouvez retourner un peu dans la rue des Orfèvres pour voir la partie que vous n’avez pas parcouru.
  • Place de la cathédrale si vous avez faim le restaurant le Dauphin pour déguster une Matelote. Après avoir découvert le marché de Noël de cette place descendez la rue du maroquin et vous pouvez aussi vous régaler au restaurant le Tir Bouchon.
  • Place du cochon de lait prenez à droite et vous arriver dans une grande avenue vous passez sous l’arche  » Strasbourg capital de Noël « .
  • Place Gutenberg pour le marché de Noël du pays invité, cette année l’Allemagne.
  • De là vous redescendez la rue des Tonneliers et vous vous dirigez vers la petite France où vous prenez le temps de vous perdre dans les ruelles de marcher sur les digues de l’Ill. Admirer la façade du restaurant le St Martin, la maison des Tanneurs.
  • Passez sur le marché des irréductibles petits producteurs Alsaciens et poussez votre curiosité jusqu’aux ponts couverts.

De la vous redescendez la berge de l’Ill en direction du pont du corbeau. Pont où pendant la période féodale des voleurs ou femmes ayant commis l’adultère étaient mis dans une cage et plongé dans l’Ill à de nombreuses reprises bien souvent jusqu’à ce que mort s’en suivent par noyade.

Depuis ce pont descendre la nouvelle zone piétonne le quai des bateliers et vous passez devant le château des Rohan. Sois vous prenez le pont St Guillaume et vous remontez vers la cathédrale par des ruelles soit vous prolonger par le quai des pêcheurs pour aller manger à la brasserie La Victoire, fermé samedi et dimanche.

Pour visiter Strasbourg n’hésitez à utiliser parking P+R, dans le prix du parking vous avez le billet du tram.

Ceci ne sont que des conseils, trouvez aussi un plan des nombreux marchés de Noël et laissez vous guider par votre intuition.

Belle visite et n’oubliez pas le vin chaud avec un bretzel !🍷🥨


A voir aussi en Alsace :

Ribeauvillé et son marché de Noël médiéval

qui a lieu pendant deux weekend les 4/5 et 11/12 décembre. N’attendez pas la nuit pour vous y rendre car vous ne pourrez plus vous garer. Ce marché vaut vraiment le détour. Et si vous aimez marcher arrivé le matin et monté jusqu’aux châteaux. ( Voir l’article précédent du blog ) Conseil gastronomique le wistub Pfifferhus

Riquewihr

Village le plus visité, bien sûr très beau mais pour moi trop touristique.

Kaysersberg

Ville qui ordinairement est déjà une magnifique oeuvre architecturale alors  illuminée, elle devient éblouissante, étincelante.

Eguisheim

Petit village typique Alsacien avec l’originalité d’avoir des rues circulaires.Colmar

Colmar

La perle du vignoble !

L’essentiel à découvrir c’est la petite France et le quartier des poissonniers. A voir le marché de Noël de la place des Six Montagnes Noires, celui de la place Jeanne d’Arc et celui de la place des Dominicains. N’hésitez pas à vous égarer dans la multitude de ruelles mais si déjà vous allez à Colmar visitez l’église des Dominicains où se trouve la Vierge au Buisson de Rose, retable de l’an 1473 peint par Martin Schongauer originaire de la ville. Au musée des Unterlinden allez vous extasier devant le retable d’Issenheim pièce maîtresse et exceptionnelle de ce musée. Et faite ausi un tour au musée Hansi : peintre, écrivain mais aussi résistant à l’occupant allemand fin 19 ème début 20 ème siècle et lui aussi natif de Colmar. Comme le musée se trouve en face de la maison des têtes vous pourrez vous ebaubir devant cette ancienne maison bourgeoise.

Il semblerait que le sapin de Noël soit une pratique de l’antiquité au moment du solstice d’hiver ; ce qui est plus sur c’est une tradition qui nous vient du moyen âge et particulièrement des pays germanique. Ce qui est certain, c’est que pour la première fois est mentionné dans des écrits un arbre de Noël décoré, ce livre datant de 1521 est conservé aux archives de la ville de Sélestat.

Sélestat

Il est écrit : Un sapin dressé et décoré restera dans la salle de la  » Herrenstübe  » jusqu’à l’Epiphanie. Ce jour est consommé une galette contenant une fève servant à désigner le roi de la fête. Après cela les enfants des magistrats, conseillers et employés sont convoqués pour secouer l’arbre et le dépouiller de sa décoration..

La ville de Sélestat fier d’avoir cet écrit s’avance en disant c’est ici que fut initiée la tradition du sapin de Noël. En cet honneur une parade est organisée cette année le 19 décembre de 15h à 17h.

Le sapin de Noël de cette époque féodale a des consonances très religieuse. Au moment de ces fêtes de Noël l’idée était d’avoir un arbre représentant l’arbre du paradis garni du fruit défendu  » des pommes rouges « . Comme il est très difficile de trouver un pommier avec ces fruits  en ce mois de décembre, le sapin fut choisi et garni de pommes rouges.

Mais en 1858 les récoltes de l’automne sont désastreuses et l’hiver est très rude. Quand arrive Noël il n’y a plus de pommes dans les régions Alsace et Lorraine. Un verrier de Meisenthal au nord de la Moselle à l’idée de créer des pommes en verre soufflé ce qui a donné naissance à nos boules de Noël contemporaine.

Cette verrerie étant toujours existante vous la retrouverez sur le marché de Noël à Strasbourg place Benjamin six

Alors bien entendu dans votre découverte des marchés de Noël d’Alsace n’oubliez pas Sélestat.

Obernai

Une ville qui fait moins parler d’elle et qui a son charme.

Depuis Obernai, prenez le temps un matin pour vous aérer et digérer  vos agapes de  monter au Mont St Odile non pas pour prier encore que c’est selon vos croyances mais surtout pour profiter de la vue magnifique sur la plaine d’Alsace et par temps clair apercevoir la flèche de la cathédrale de Strasbourg. Marchez jusqu’au mur païen, c’est très bien indiqué sur place.

Je terminerai cette balade qui n’est pas limitative par quelques conseils gastronomiques.

En ces temps de Noël au petit déjeuner ne rater pas le mannele dit manala. Un petit bonhomme en brioche agrémenté parfois de pépite de chocolat. Quand j’étais gamin traditionnellement on en mangait avec du café au lait  le soir du 6 décembre à la St Nicolas qui est toujours fêté.

Je passerais sur les plats traditionnels choucroute et beackeofe mais pourquoi ne pas goûter une matelote, des Fleischschnacka, un wedala avec sauce au munster ; etc

En dessert l’incontournable forêt noire qui se doit d’être arrosée au kirch, le kirchstole, le berawecka, et bien sûr les bredele. Avec votre café un alcool blanc de framboise, d’alisier, de sorbier, mes préférés, mais vous pouvez faire dans le traditionnel avec de la mirabelle ou de la quetsche.

Voilà, beau voyage de Noël!

L’un des mes rêves serait de fêter Noël a Stockholm.

En attendant je vous invite à me retrouver pour  la prochaine étape, avec une rétrospective à vélo sur les routes des massifs montagneux de notre hexagone.

Et n’oubliez pas de vous abonner ou de nous envoyer un message c’est un beau cadeau que vous nous faites !

Merci

6 commentaires sur « Marchés de Noël en Alsace : Histoire et conseils »

  1. Merci beaucoup, j’aime beaucoup l’Alsace et ne suis jamais allée au marché de Noël.
    J’habite près de Carcassonne, c’est un peu loin…mais pourquoi pas!
    Je garde vos infos, précieuses car dites par un local. Amicalement, Martine

    Aimé par 1 personne

    1. Salut Martine,

      Et oui mais il faut se laisser porter par ses rêves. Vivre une fois les marchés de Noël d’Alsace est une belle expérience. Peut-être attendre que la situation sanitaire se décante un peu.

      Merci de la confiance
      Pascal

      J'aime

  2. Pascal, tu devrais travailler dans un Office de Tourisme et déguiser Laetitia en petit costume traditionnel pour revendre des biscuits de la marque « L’Alsacienne ».
    Bravo, très sympathique liste de destinations à ne pas manquer. Merci et vite un vin chaud pour commencer !
    Amitiés, Thierry

    Aimé par 1 personne

  3. Pascal est un vrai conteur, je le vois bien habillé en Père Noël raconter des histoires aux petits et grands….
    Ayant habité plusieurs années à Strasbourg, je confirme que le marché de Noel est à voir une fois, c’est féerique, on plonge dans la magie de Noël.. seul inconvénient, il faut s’y prendre à l’avance pour réserver un hébergement car tout est pris d’assaut et les prix grimpent en flèche. Amitiés

    Aimé par 1 personne

    1. Merci Martine c’est vrai que j’avais déjà pensé à devenir conteur, maintenant je m’amuse bien avec l’écriture.
      Tu as raison concernant les prix et de plus en plus de touristes louent un hébergement dans les Vosges c’est moins cher,mais un peu plus loin. Attention pneu neige obligatoire ou chaîne dans le coffre dans toute la région Alsace, Vosges.
      Bises
      Pascal

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s