Cap au sud! On quitte la N2 direction: L’Algarve, Vila Real do Santo Antonio

Notre journée commence comme nous les aimons avec un magnifique levé de soleil!


Nous allons resté encore quelque temps a Vila Real Do Santo Antonio
Dû à :
-une période de pluie qui va nous empecher de réaliser une randonnée de plusieurs jours;
-un problème de dent me concernant qui m’oblige à prendre rendez-vous chez un dentiste et cela demande une attente de quelques jours.


Je vais donc vous faire découvrir l’histoire de Vila Real do Santo Antonio.


Ancien village médiéval construit sur des structures romaines et islamiques, la ville se nommait Santo Antonio de Arenilha. En 1755 lors du tremblement de terre qui détruisit une partie de Lisbonne ici il y eu un tsunami et la ville fut englouti par les eaux et le sable.


Le Portugal est en guerre avec l’Espagne en 1762/63, la reconstrution d’une ville en ce lieu stratégique est un acte politique et économique et Vila Real do Santo Antonio vit le jour en 1774. Construite en deux ans, cette ville à la particularite d’avoir des rues qui ont un tracé en quadrillage.
Au XIX siècle la ville est prospère grace à la pêche à la sardine et au thon et devient le principale centre de conserverie de l’Algarve.


D’autre part le port accueille les bateaux venant de St Domingue porteur de minerais.
A l’époque, vu sa richesse economique c’est la première ville de l’Algarve a avoir l’éclairage public au gaz en 1886.


De cette période reste de belles et grosses batisses qui ne correspondent pas à l’architecture régionale.


Aujourd’hui les usines de conserve sont fermées et l’économie est principalement touristique.

Pour ces derniers on embellit le parc avec d’enormes papillons,

quand à nous dès qu’un vélo apparait dans champ visionnel notre coeur entre en emoi surtout quand ce sont des vélos de Noël.


Nous partons faire un footing en direcrion de Castro Marim un peu au nord et toujours le long du fleuve Guadiana qui sépare le Portugal de L’Espagne.
Voici le pont qui relie les deux pays.


Nous étions bien tenter de refaire un tour en Andalousie, région d’Espagne que nous avions beaucoup aimé lors de notre voyage en vélo. Mais cause Covid tout déplacement non professionnel est interdit en Espagne et la plus part des commerces sont fermés ainsi que restaurants et bars.
Le long de notre parcours nous croisons des statues originales qui représentent nos sports favoris par ordre de préférence le vélo , la randonnée et le footing.


Un jardin Andalou nous accueille à Castro Marim

et dans le centre une statue qui donne tout le sens aux précédentes qui ne sont pas là seulement pour le décor mais dans l’idée d’interpeller les fumeurs.
Ici dans le coeur en verre de cette statue le fumeur dépose son dernier mégot et après il ne lui reste plus qu’à pratiquer l’un des trois sport pour ne plus jamais fumer et retrouver une belle santé.😊


Du boulot ici au Portugal car beaucoup de fumeurs dans toutes les tranches d’âge.

Mais c’est le cas dans beaucoup de pays😪


La ville a une riche et belle architecture locale,

dominée par un chateau qui est un monument national de défense de la frontière construit au XIII ème siècle.  Il fallait resister a l’envahisseur Espagnol.

L’Espagne occupe le Portugal en 1578 et après des révoltes ce dernier retrouvera son independance le 1 décembre 1640 ( jour qui est férié).


Au XVII ème siècle fut construit le fort, amélioré par l’incontournable Vauban qui servit surtout pendant la guerre de restauration avec et toujours l’Espagne.

Du haut du chateau nous avons un panorama sur les salines toutes proches, inondées et en dormance en cette période hivernale.


Pour finir ces journées, j’ai cuisiné une cataplana sans la casserole adpatée ( plat typique de l’Algarve) voyez la recette dans notre rubrique gastronomie.


Un boulanger passe sur l’aire de stationnement des campings car et il a des Pastei de Nata exquises.

Laetitia quand à elle à cuisiné un  » Salame de chocolate », dessert Portugais que nous aimons bien mais alors celui de Laetitia 😋😋😋


Aire de camping car, pourquoi?

Nous stationnons sur de tels espaces qui ne correspondent pas trop à notre esprit de liberté et de tranquillité.
Cependant, un nombre de plus en plus important de camping car est présents, particulierement le long de la côte de l’Algarve. Il y a des « squatteurs » qui ne respectent pas les lieux, abandonnant poubelles voir déjections et ont obligés les maires à prendre des mesures très strictes. Toute instalation pour dormir voir rester plusieurs jours en dehors des zones autorisées est sévèrement réprimander.
La Guarda National Republica appelé courament GNR, surveille et verbalise.


Quand on aime la nature on ne peut que soutenir de telles mesures même si elles nous pejorent car nous aimons bien nous installer dans de beaux spot loin du monde. Toujours le même problème des lois restrictives pour une minorité non respectueuse.
Quel dommage!


Et après ces histoires de guerre et ces histoires de lois une question :
Quand est ce que l’être humain va décidé d’utiliser son intelligence à bon escient!

Un arc en ciel nous réconcilie avec le tout!

6 commentaires sur « Cap au sud! On quitte la N2 direction: L’Algarve, Vila Real do Santo Antonio »

    1. Merci de nous suivre.
      Conseil suite à la rubrique gastro que tu aime, à St Die rue de la bolle il y a un.magasin Portugais ils ont des Pateis de Nata congelées qui sont bonnes.
      De belles fetes à vous deux et à bientôt sur le site.
      Bises

      J'aime

  1. Bonjour les amis, j’aime bien votre commentaire sur le bâti de Vila Real. En effet, on trouve au Portugal pas mal de maisons dont l’allure s’inspire (vaguement) des architectures indiennes et chinoises. Un guide m’avait expliqué que les toits en pagodes et les bulbes sont des répliques des demeures qu’appréciaient les colonisateurs portugais en Inde, en Chine, au Japon. Il est vrai que rarement si petit pays a découvert autant que côtes et entretenu autant de conquêtes territoriales que le Portugal.
    Merci pour vos découvertes et bon courage entre les gouttes ! Amitiés Thierry

    Aimé par 1 personne

  2. …Très intéressante rubrique gastronomie ! Le plaisir des papilles restant fondamental pour découvrir l’âme d’un pays.
    J’attends la recette du « salame de chocolate » de Laetitia avec impatience. Celles que j’ai trouvées sur le web ne m’inspirent pas vraiment côté diététique.
    Je ne suis peut-être pas le seul gourmand de vos lecteurs !… 🙂
    Thierry

    J'aime

    1. Mon cher Thierry le salame n’est pas un gateau diététique mais la recette Portugaise réalisée par Laetitia nous à offert une dessert merveilleux.
      Incomparable à ce que l’on trouve dans le commerce.😋
      Elle va bientôt arrivé sur le site nous faisons languir les gourmands!!!😂
      Bien amicalement
      Pascal

      J'aime

Les commentaires sont fermés.