Aventuriers d’une vie de projets et de rêves

Dans le dernier post, je vous partageais ma vie depuis environ mes 20 ans et je terminais en disant que nous partions pour 5 mois en 2017 à la découverte des massifs montagneux Français.

Vous trouverez au fil de ce texte, mes astuces pour rester en forme

Nous commençons par les Vosges puis le Jura pour nous échauffer et comme plat de résistance les plus grands cols Alpins dont 6 à plus de 2000 mètres d’altitude, suivi des Pyrénées et retour par le massif central.

En partant aucune idée si nous allions réussir, peu importe l’essentiel est d’essayer!

« Face à la roche, le ruisseau l’emporte toujours non par la force mais par la persévérance.« 

H Jackson Brown

Le Massif Central ne sera pas traversé pour cause de mauvais temps.

Nous agraferont à notre palmarès les premiers cols Vosgiens dont le point culminant le Grand-Ballon, nous traversons le Jura par la Suisse. Si les cols sont moins réputés le dénivelé n’en n’est pas moins important.

Nous franchirons tous les grands cols Alpestres: Galibier, Iseran, Izoard pour les plus connus.

Les Pyrénées d’est en ouest dont le Tourmalet, l’Aubisque.

Au final : 62 cols avec des vélos chargés d’environ 45 kg.

Nous vivons sous la tente  en bivouac sauvage, au maximum en recherche de liberté.

Au retour j’ai retrouvé un poids de forme de 75 kg. Alors je mets en place une routine importante pour ma forme et ma santé :

  • Gymnastique
  • Assouplissement
  • Gainage
  • Pompes
  • Abdominaux

Comme j’aime la gastronomie je mange bien en qualité et plus raisonablement.

J’apporte aussi à mon corps des compléments naturels:

  • 1 ou 2 Gouse d’ail cru tous les jours
  • 1 cuillère à soupe d’huile d’olive

En complément alimentaire:

  • Spiruline

En complément mental:

  • 30 minutes de méditation tous les matins

Dans la tête j’ai retrouvé une deuxième jeunesse avec une multitude de projets et pourquoi pas la réalisation de rêves!

Je ne passe pas mon temps à songer que:

« ce serait bien si », et que « pour faire ça il me faudrait cela ».. « à mon âge c’est pas sérieux ou encore ce n’est plus de mon âge ». Il n’y pas d’âge pour réaliser sa vie! Avec Laetitia on s’organise pour concrétiser nos idées et envies.


Notre grand projet est le suivant: partir en vélos, depuis les Vosges rejoindre le Cap-Nord, traverser une partie de L’Europe pour retrouver l’opposé du cap nord en Espagne la pointe de Tarifa.

Pour ensuite continuer en Andalousie rentrer par le Portugal, l’Espagne et la France.

Ensemble nous réalisons cet extraordinaire voyage à vélos, 16 mois en autonomie complète, 21 000 kilomètres et 167 000 mètres de dénivelé positif.

Prêt de 350 nuits sous la tente dans le froid, le vent, la pluie et la chaleur et toujours dans la joie et l’enthousiasme.

Aucune chute, aucune maladie, aucune douleur.

Bien dans sa tête, bien dans sa peau!!

Une condition physique en progression avec un âge de : 67 ans.

Pendant ce voyage pas d’alimentation équilibré je me suis appuyé sur la spiruline et les graines de Chia utilisées comme les consommes les indiens Taharumaras. Voir dans notre rubrique livre  » né pour courir »

Toujours de l’ail et de l’huile d’olive si possible bio. Tous les soirs massage des jambes avec de l‘huile d’arnica, j’aime bien celle de chez Weleda.

Et la base de la santé: vivre dans une osmose d’un bel amour,de partage et de complicité.

De retour, super forme 69 kg, pour maintenir cet acquis toujours de la gymnastique et de temps en temps une cure de complément alimentaire pour la prostate.

Mon médecin de famille que je connais depuis de nombreuses années, vient nous accueillir lors de la fête organisée pour notre arrivée. si non c’est pas dans son cabinet que je le rencontrerais!

Je n’applique aucun régime ou dogme alimentaire pour deux raisons, toujours rester libre c’est moi qui décide pour moi et la deuxième je veux pouvoir profiter de tout, abuser de rien et m’octroyer un abus de temps en temps s’en me culpabiliser.

Par contre j’applique ce dicton:

« Manger comme un roi le matin, comme un prince à midi et comme un mendiant le soir! « 

De plus le soir nous adoptons les pratiques des pays nordiques nous mangeons avant 19 heures.

Depuis novembre nous sommes au Portugal en camping car.

Chaque jour un footing ou un tour en vélo.

Je cours sans problèmes 20 kilomètres avec du dénivelé.

En vélo de route j’avale 70 kilomètres en montagne avec des moyennes de 24 KM/h.

Avec Laetitia nous nous amusons à faire des duatlhons c’est à dire 15 km de trail, 35 km de vélo en montagne et 3 km de course sur du plat. On fini cuit mais heureux!

Pour faire du sport nous avons des équipements de qualité mais pas de matériel superflu, pas la peine non plus de participer à des compétitions, c’est avec moi même que je me bat et ma montre SUUNTO légèrement sophistiqué me donne mes résultats

En novembre 2020 j’ai fait une lourde chute avec mon vélo, c’est ma main et mon épaule droite qui ammortissent le choc. Rien de cassé, je ne me suis pas affalé en bord du trottoir triste et dégoûté en attendant que Laetitia revienne avec le véhicule. D’une main mon vélo avec un pneu crevé je suis reparti à pied pour aller à sa rencontre et maitrisant ma douleur. De retour à notre place de camping car de l’argile verte sur la main enflée et je fais un footing de cinq kilomètres.

La meilleur défense contre la déprime,

et la douleur c’est l’attaque et se prouver sa solidité!

Je profite de la gastronomie et des bon vins Portugais par contre je continue toujours la même methode pour aider mon corps à laquelle je rajoute presque quotidiennement une douche froide.

Pour l’instant le covid bloque nos projets de voyages mais je vous garantis que sanitairement dès que tout va mieux les pédaliers mais aussi les chaussures de rando vont chauffer!

Je suis quelqu’un comme tout le monde ce qui m’a toujours guidé dans ma vie c’est la persévérance, la volonté, l’opiniatreté, l’effort. Cela fait parti de mon quotidien et ne me fait pas peur.

C’est dans l’effort que l’on trouve la satisfaction, un plein d’effort est une pleine victoire.

Il faut bien se dire que c’est lorsque ça fait mal dans les muscles et que le souffle devient court que l’entraînement commence.

Il est important avant d’arrêter l’effort de prendre dix minutes où l’on ralenti pour permettre aux muscles de récupérer et se décharger des toxines. La phase de récupération.

Pour ce sortir d’un cycle de mauvaises habitudes alimentaires ou de sédentarisation, il faut accepter la patience et les moments de découragements. Dès que l’un de ceux-ci arrive ce n’est pas une raison pour abandonner bien au contraire c’est là qu’il faut persévérer.

Une grande victoire, c’est l’accumulation d’une multitude de petits exploits dont-il faut être fier et qui accentue la confiance.

Le tout c’est aussi de la régularité il vaux mieux faire un peu régulièrement, que beaucoup de temps en temps pour se retrouver en vrac, avec des courbatures le lendemain et décourager.

La patience est un atout primordial.

Par exemple: courir doucement, et si l’essoufflement est trop important, marchez vite pour qu’il se calme. Une montée trop raide là encore ne pas hésiter à marcher, même les meilleurs marchent dans certaines montées.

C’est en allant doucement et régulièrement que vous constaterez la progression.

Être à l’écoute du corps, le bousculer progressivement, chaque jour est différent toujours trouver le chemin du juste milieu

A chacun de se poser la question qu’est ce que cela me coute d’essayer? Pas grand chose, quelques gouttes de sueur pour une grande dose de persévérance et une extraordinaire satisfaction!

Cela ne veut pas dire que jamais je ne tomberais malade mais moi je veux mettre toutes les chances de mon côté:

Pour mourir en bonne santé!

Aucune vie durablement heureuse n’est possible sans réflexion sur la mort.

L’être humain se complaît dans le laisser aller, mais s’épanouit dans l’exigence de soi!

Voir sur ce blog nos pages  » le plaisir du défi » ou « Hommage à nos jambes » ou  » le Tourmalet »

Pour aller plus loin et découvrir la genèse de notre aventure

« Aux 2 extrêmes de l’Europe » à Vélo, rendez vous sur:

Un commentaire sur « Aventuriers d’une vie de projets et de rêves »

  1. Tout est dit ! Rien à ajouter, une bonne hygiène de vie, un bon moral et la pleine conscience d’un but dans la vie : Mens sana in corpore sano.
    Merci de la piqûre de rappel !
    Et belle journée en Algarve ensoleillée.
    Amitiés, Thierry

    Aimé par 1 personne

Les commentaires sont fermés.