La Nationale 2: Vila Velha de Ródão/ Tomar Etape 8

Ce matin nous dominons les nuages et nous bénéficions d’un magnifique levé de soleil au dessus du Tage

Après cette merveille nous partons découvrir le site, un jeu de roche nous laisse apercevoir le château

et un village dans un écrin de nature domine le Tage.

Passage étroit sur le Tage nommé » Portas de Rodao », lieu très touristique en été

mais touristes ou pas les vautours fauves sont toujours là et ce matin nous offre un ballet somptueux!

Les matins se suivent et ne se ressemblent pas, très brumeux et le soleil se cache encore derrière les montagnes

Nous arrivons à Picoto da Milriça le centre geodesique du Portugal,

matérialisé par une pyramide de 9,20 mètres de haut dominant les plaines et montagnes alentours.

La ville de Vila De Rei à 2 km, jalouse de ne pas se trouver au centre du pays a mis une borne au coeur de la ville.

Cette fois ci sur conseil , nous quittons la nationale pour visiter Tomar. Connue pour son château des templiers et le couvent du Christ.

Nous trouverons dans cette petite ville une belle aire pour camping car, bien arborée et gratuite. Ce lieu va nous servir de base de confinement puisque ici au Portugal le mardi 1 décembre est férié et le gouvernement met le pays en couvre feu du samedi 13 heures au mercredi matin.

Nous arrivons jeudi soir et vendredi nous partons à Fatima par pure curiosité. En arrivant sur la ville on prend de suite conscience des milliers de visiteurs qui doivent venir ici en dehors des periodes de pandemie.

Le nombre impressionant de parking plus grands les uns que les autres.

Pour approcher le sanctuaire l’on passe devant des dizaines de marchands du temple vendant tous la même chose, icônes religieuses, cierges.

Nous voici sur le parvi du sanctuaire impressionant par le gigantisme,

Nous sommes médusé mais respectueux par le côté pieux de personnes jeunes qui descendent à genoux cette grande allée et font des tours du petit batiment qui se situe en bas.

C’est le lieu où la vierge serait apparu a trois enfants bergers.Je m’imagine comment cet endroit lors de l’apparition en 1917 devait être bucolique.

Des prairies où paissent les moutons, des oliviers et petites haies, de jolis murets de pierre construits avec labeur par les paysans….

Et aujourd’hui….

Nous retiendrons de Fatima:

Bacalhau delicieuse, service impeccable nous repartons content de ce plaisir gustatif divin!

Tomar est une ville qui a beaucoup de charme, petites rues pavées, azulejos, richesse historique et culturelle.

A la sortie du parc de Mouchão, la Roda do Mouchão,

évocatrice de la mémoire arabe, cette roue hydraulique en bois avec des paires de godets en terre cuite, évoque l’époque où elle tournait pour alimenter en eau les moulins, les pressoirs et cultures des rives du fleuve de Nabão.

Ce qui retient l’attention c’est le château des templiers datant de 1160, dominant la ville, il est devenu le siege de l’ordre des chevaliers du Christ en 1344.

Intégré dans l’enceinte du château le couvent du Christ construit sur 5 siècles, la piece maitresse est sa rotonde du XII ème siècle, influencée par celle du Saint Sepulcre de Jérusalem.

Batie sur un plan octogonale de 16 pans et un choeur déambulatoire dont les peintures et fresque date du XVI ème siècle.

Des cloitres ont été ajoutés à differentes époques, la grandeur du réfectoire en service jusqu’en 1992 démontre le nombre de personnes vivant sur le lieu.

Les grands changement avaient pour objectifs d’exprimer la puissance et la richesse de l’ordre, telle cette fenêtre et un oculus offrant l’expression la plus accompli du style manuelin.

Ensemble inscrit au patrimoine de L’UNESCO comprenant un aqueduc de 6 kilomètres, un parc avec des orangers croulant sous les fruits et des platanes qui pourraient nous conter tant d’histoires.

Retour en ville; l’église reposant sur des structures du XII ème siècle, sa tour octogonale avec son horloge à été construite sur des vestiges wisigoths

avec pour témoin dans le mur de l’église ce fronton funéraire representant deux animaux face à face.

En bordure du fleuve Nabão

des parcs où il fait bon flaner et dans l’un de ceux-ci un kiosque qui change d’attribution, le voici porteur de messages déposé par les enfants.

Installer sur l’aire de camping, lors de ce couvre feu nous nous mitonons de petit plats au couleurs Portugaises. Mais nous ne prendrons pas de Kg chaque matin footing obligatoire, ma main étant encore douloureuse il m’est difficile de tenir le guidon du vélo.

La gastronomie faisant partie de notre éthique nous voici installé dans la pastelaria Estrela pour découvrir des desserts locaux:

Fatia, Estrela et Beija-me depressa!( littéralement embrasse moi vite)

Le Beija-me depressa! doit son nom coquin au fait que dans le temps les soeurs clarisses confectionnaient ces petits gâteaux pour aller les offrir aux moines à la porte du couvent du Christ…

Interessant pour les voyageurs :Aire de camping car gratuite non gardée à disposition de l’eau et de quoi vidanger eaux usées et toilette à deux pas du centre historique et 5 minutes du marcher.Le marcher a lieu tous les jours mais le vendredi c’est là qu’il est le plus interessant

Et la patisserie: